18:38, je gare la voiture devant la maison..

18:43, Je charge les sacs..

18:49, je vérifie la flasque numéro 1..

18:5………………….

« Woooh ça va pas non, tu vas pas nous sortir un catalogue qu’au bout de trois lignes on a envie de zapper et tuer le type qui nous raconte sa vie, qu’on s’en fout, non ? »..

« Et ça aussi on s’en fout, ça n’intéresse que toi, de savoir k-way, ciré, montre étanche, essuie glace »

« Ah voilà l’assistance, ça ça nous intéresse »..

« Oui ben c’est bon on a compris vas-y enchaine »..

« Ok on t’écoute, à partir de là ça peut éventuellement nous intéresser »..

22h00, St Pierre en ce Jeudi 20 Octobre c’est départ de diag..

Et là tout de suite c’est pour moi moins la fanfaronnade..

Il a fallu mettre en place des parades pour ne pas avoir la pensée parasite qui me ramènerait 1 an auparavant..

C’est donc parti pour le 10 bornes de St pierre, pardon le 167kms, 9000 et des brouettes des D+..

Pas fait 100m que je suis plongé dans MON monde seul gage de réussite à mon entreprise et ça va durer 29h23..

Le parcours de nuit jusque Marabout (51km) aurait presque des airs de Templier (tout se tient c’est aussi WE des Templiers)

Vidot 15ème

Piton sec 36ème..

Ah voilà qu’entre en scène mon camarade du jour, qui ne me quittera presque plus..

Marabout 51ème..

« Euh je ne voudrais pas la ramener mais tes photos de ravitos de nuit ça va 5 minutes, et en plus on est même pas sûr que ce soit bien le lieu que tu nous dis »..

Oui je sais mais c’est assez compliqué pour les assistants de ravitailler, prendre les photos, etc que j’aimerai respecter leur travail si ça ne te dérange pas..

A partir de Marabout ça commence à sentir le chantier réunionnais (comprennent ceux qui savent, les autres vous viendrez voir par vous même)..

Cilaos, pas le temps de boire du vin, de toute façon rien ne passe car j’ai mangé un peu vite le riz lait de noisette que l’oesophage reste coincé..

Et ce n’est pas la première fois, la prochaine, même le riz devra être mouliné au préalable..

A partir de là, nous voilà jeté dans le cirque de Mafate pendant 9-10h jusqu’au Maïdo..

Toute cette partie s’est faite avec Guillaume et quoi de mieux que de vivre cette portion avec un pote car là c’est la crème de la crème en terme de tout..

Quant à roche plate, un Counehet rencontre un Salixien..

Ah ben le Grand place les bas, Roche Plate laisse un peu des traces..

Finalement le travail en sauna toute l’année a porté ses fruits, pas la moindre gêne, juste une limitation quand je voulais mettre un peu plus de rendement..

Ah tient qu’il fait du bien le thé au Maïdo, alors qu’une heure avant nous étions à 35 degrés, c’est ça aussi ce Trail..

Message à l’organisateur au passage : pour moi et toute mon équipe, l’image de la diag c’est la sortie des coureurs du Maïdo, alors s’ils sont 30′ à pieds plus loin sur le parcours pour ravitailler, ça va être compliqué pour eux de vivre ce moment..

Alors l’année prochaine, Sylvia sera à la sortie du Maïdo que ça vous plaise ou pas, pénalité ou pas, disqualification ou pas, elle a traversé la Terre un peu pour cette image et ce cliché..

Alors tu pourrais te dire que ça sent l’écurie arrivé au dessus de ce morceau..

Mes c******s à ski, il te faut commencer par arriver à Sans Soucis et après on verra..

Ensuite Guillaume coince un peu, fait une pause pour mieux repartir..

Je continue un bout de mon bonhomme de chemin avec Juliette Blanchet (j’ai gagné au change; mais qu’est ce que je raconte moi; non c’était mieux avec Guillaume voyons)..

Voilà ça c’est fait..

Au lit et 5h plus tard réveil, et là le vrai boulot commence..

Tout reprendre pour analyser, noter, comprendre, pour être meilleur la prochaine..

Alors Ingrid désolé mais tu vas devoir te retaper tout le tralala car je reviens en 2017..

Alors pas trop de photo au coeur des événements mais j’attends les photos officielles car l’assistance avec toutes la volonté du monde n’a pas toutes les compétences et notamment celle de pilote d’hélicoptère pour les photos dans Mafate..

J’ai passé un excellent moment grâce à moi, mais aussi à vous, toutes et tous qui oeuvré à votre manière..

J’ai tenu le coup jusqu’à la redoute comme vous avez tenu le coup jusqu’au bout de cet article : MERCI..

Allez bonus : Le stade de la redoute après mon passage, pour que les réunionnais sachent où se trouve la vraie vie..

17 comments

  • Sebastien

    Excellent récit !! Atypique comme le bonhomme !! Au plaisir de te rencontrer sur un de tes stages de trail ou au détour d’un sentier Vosgien 🙂

    Répondre
    • Stephane

      Salut..
      Les stages 2017 seront mis en ligne fin Novembre..

      Répondre
  • Guérin jm

    Bravo pour cette belle épopée et ton délicieux retour dont toi seul a le secret! ☺

    Répondre
  • DAUMAIL

    Bravo Stephane. On compte sur toi à Verdun le 26 mars ?
    Tiens moi au jus.
    Jérôme

    Répondre
    • Stephane

      Oh la un peu tôt pour me prononcer..
      Mais je la garde dans un coin de ma tête..

      Répondre
  • Francis

    Encore Bravo Stéphane et merci pour ce super récit !!

    Répondre
  • Toff

    J’adore ce récit loin de tout le formalisme de ces tonnes de CR de course…
    Bravo pour cette diag’ de ouf ! 😉
    (et merci pour ce que tu es)

    Répondre
  • Patrick

    récit simple, mais qui résume bien cette folle escapade en allant à l’essentiel , merci Stéphane

    Répondre
  • Romu

    Magnifique… et respect aux gârs solide comme le sapin et tout ça.

    Répondre
  • Cyril

    bravo sa fait rêver

    Répondre
  • provost Jérôme

    Merci pour ta singularité……… Si tu passes près de Nantes, tu fais signe !!!. Je suis éduc auprès d ‘ados speed, en colèree et en galère. « Un pas après l ‘autre » me sert beaucoup comme support. Je cours avec mes loulous et cela leur permet d’évacuer leur rage..soupapes.

    Répondre
    • Stephane

      Pas dans l’immédiat..
      Mais si ils veulent s’énerver les hautes Vosges sont parfaite pour ça..
      Je me tiens à ta disposition..

      Répondre
  • Sylvain

    Un grand Bravo et merci pour ton récit toujours agréable à lire!!!

    Répondre
  • Lionel

    Merci pour le partage de cette expérience, par contre pas de mot pour exprimer ce que vous êtes , un grand « MERCI POUR TOUT » sera le plus adapté. A bientôt.

    Répondre
  • MDF

    top le recit …. comme au bon vieux temps 😉

    Répondre
  • Thierry

    Hello, J’ai envie de te dire Fierté-Confiance-Enthousiasme ! Vamos

    Répondre

Leave a comment