Il y a une semaine autour d’une table avec des personnes concerné par ma pratique d’ultra trailleur et avec qui on teste des choses sur moi pour pouvoir ultérieurement pouvoir le proposer à d’autre..

« Bon voilà, je trouve que la traversée du jura c’est trop bien passée »..

« Et ? »..

« Et bien je sens que j’ai besoin de me mettre en danger, voir me prendre une petite veste sinon je vais me reposer sur mes lauriers et c’est vraiment pas de quoi j’ai besoin en prévision de l’utmb »..

« Et ? »..

« Je m’inscrirai bien au TVDL 87 »..

« Ah c’est osé ton truc mais si tu le sens, gaze mon gars »..

Me voilà donc au départ du trail de la vallée des lacs  en ayant la ferme intention de faire une belle balade comme je sais le faire..

30ème : oh là, douleur dans les jambes assez inhabituelles, ça devient rapidement limite chemin de croix..

Ah voilà ce que j’avais besoin en fait : une bonne claque derrière les étiquettes..

J’ai besoin de ce carburant de l’échec personnel pour avoir une vraie réflexion..

Avec un dossard on ne peut pas se cacher sur certains manquements..

Depuis la traversée du Jura, un certain relâchement dans les détails me laissais penser que je m’égarais quelque peut..

Autant dire que samedi soir le fameux « ce pourquoi je fais ça » est revenu comme une évidence et la rigueur du détail qui va avec..

Ouf et merci le trail de la vallée des lacs qui vient de me remettre l’église au centre du village..

Bon en attendant montez le son et bougez à fond les ballons..

 

 

3 comments

  • Vautrin Laurent

    Bonne récupération Stéphane. Repose toi bien et tu repartiras de plus bel.

    Répondre
  • Yann G.

    Discutable. Si je suis bien d’accord sur le fait que l’échec contribue à la construction du sportif et de la recherche de performance, la provoquer renvoie surtout a une notion de croyance. Ce qui arrive maintenant n’arriverai pas plus tard ? Je pense que la défaite qui construit est celle a laquelle on ne s’attend pas, qu’on ne recherche pas. Celle qui fait mal à l’ego, aux projets. Si on la provoque, ou est le doute ? La surprise?
    Cultiver la réussite. .. c’est bien aussi !

    Répondre
  • Rébecca

    Merci merci Stéphane, parce que chaque fois que je te lis c’est un vrai régal non seulement parce que tu remets « souvent l’église au milieu du village » comme tu le dis si bien, parce que tu transmets ton expérience sans prétention et que du coup ça fait vraiment réfléchir et enfin parce que ça me fait souvent franchement marrer! Alors de ma Martinique où j’espère tu viendras un jour partager nos joies sur nos chemins je te redis MERCI et surtout continue tes expériences!!

    Répondre

Leave a comment